Bulletin de l'écologie de l'Afrique

Bulletin de l'écologie de l'Afrique

Rédigé le 09/08/2019
MAP


Dakar - Voici le bulletin de l'écologie de l'Afrique pour la journée du vendredi 09 août:

Sénégal :

Le ministre de l'Environnement et du Développement durable, Abdou Karim Sall, a invité les communautés nationales à s’engager, au plus vite, dans des actions de reforestation pour compenser les superficies de forêts détruites.

« Une course de vitesse va donc être engagée à l’échelle nationale par toutes les communautés nationales à travers l’agence nationale de la reforestation et de la grande muraille verte », a t-il dit lors de la célébration de la journée mondiale de l’arbre. Le thème de cette année est : ’’La place de l’arbre dans les planifications stratégiques’’.

« La dégradation et la destruction des écosystèmes forestiers se situent autour de 40 000 Ha par an, un taux excessif d’autant que l’effort d’afforestation et de reforestation est encore insuffisant. 20 000 Ha environ par an ne permet pas de compenser les superficies de forêts détruites chaque année », a-t-il regretté.

Mali:

La Banque mondiale (BM) vient d'accorder un financement de 22,7 millions de dollars au Mali pour l'amélioration de l'accès du pays aux énergies renouvelables, rapportent des médias locaux.

Cet appui est destiné à soutenir les efforts déployés par le Mali pour promouvoir l'utilisation des énergies renouvelables et permettre aux zones rurales du pays d'accéder mieux aux services d'électricité de qualité.

Cette enveloppe est constituée d'un crédit de 20 millions de dollars de l'Association internationale de développement (IDA), institution de la Banque mondiale qui aide les pays les plus pauvres de la planète et d'un don de 2,7 millions de dollars du Fonds japonais pour l'élaboration des politiques et la valorisation des ressources humaines. Il s'agit d'un financement additionnel à un projet existant approuvé en décembre 2013.

Avec ces fonds complémentaires, le Projet de systèmes hybrides pour l'électrification des zones rurales du Mali devrait bénéficier globalement à 760.000 personnes.

Ce projet permet de réduire les coûts de fonctionnement grâce à l'intégration d'énergies renouvelables moins coûteuses dans les mini-réseaux fonctionnant au diesel.