Revue de la Presse Quotidienne Internationale Africaine

Revue de la Presse Quotidienne Internationale Africaine

Rédigé le 09/08/2019
MAP


Dakar - Le dialogue politique au Sénégal, le renforcement des mesures de prévention d'Ebola à la frontière terrestre rwando-congolaise et l'autorisation accordée par la Banque nationale d'Ethiopie (NBE) à une société de financement à capitaux étrangers, sont les principaux sujets qui retiennent l'attention de la presse africaine parue vendredi. 

Au Sénégal, +Le Soleil+ rapporte que le président de la République, Macky Sall, s’est engagé à amorcer un renouveau du cadre de vie. 

Selon la publication, Macky Sall a instruit les services compétents à poursuivre les opérations de désencombrement et de surveillance des sites libérés et proposé l’institutionnalisation d’une journée nationale de propreté le dernier samedi ou dimanche de chaque mois.

Son confrère +Le Témoin quotidien+ écrit sous le titre « Dialogue politique : le blocage levé sur les sujets de discorde », que la majorité et l’opposition ont trouvé un consensus sur le lancement d’un appel à manifestation d’intérêt pour l’audit du fichier et l’évaluation du processus électoral.

Au Mali, +L'essor+ indique que le Premier ministre Boubou Cissé a présidé jeudi à Bamako, la cérémonie de lancement du Projet Redevabilité Publique et Participation des Femmes au Mali (RPPFM), en présence des membres du gouvernement, de l'Ambassadeur du Canada au Mali, Louis Verret, du Vérificateur Général, Samba Alhamdou Baby, des responsables des organismes de lutte contre la corruption au Mali et du Président du Conseil National de la Société Civile, Bouréima Allaye Touré.

Et d'ajouter que le Projet Redevabilité Publique et Participation des Femmes au Mali vise à promouvoir une gouvernance responsable et inclusive au Mali à travers un renforcement de trois acteurs clés que sont: le Bureau du Vérificateur Général du Mali, le Pôle Économique et Financier du Ministère de la Justice ainsi que les comités de veille citoyenne de la société civile.

Il s’agit de renforcer le plaidoyer en faveur de l'imputabilité accrue et d'une participation effective des femmes dans la sphère publique.

Selon le Premier ministre: "au-delà de tous les outils que nous pouvons mettre en place, la lutte contre la corruption est d'abord un problème comportemental qui demande l’implication de tout un chacun pour une lutte efficace contre ce fléau", note la publication.

Au Rwanda, +RNA+ écrit que les arrivées de passagers à la frontière terrestre rwando-congolaise ont connu une baisse significative après le renforcement des mesures de prévention d'Ebola par les autorités rwandaises au cours des trois derniers jours.

Les passagers sont soumis à un « filtrage strict », dont des mesures de dépistage et un contrôle administratif dans toutes les entrées et les sorties entre Gisenyi, dans le nord-ouest du Rwanda, et Goma dans l’Est de la RDC, détaille le journal électronique qui rappelle que plusieurs nouveaux cas d’Ebola ont été signalés récemment à Goma. 

Les opérations commerciales ont été également impactées par les mesures de prévention du virus mortel, note la publication, ajoutant que le passage de la frontière entre Goma et Gisenyi est l'un des plus utilisés dans la région et constitue une artère principale pour le commerce et la circulation des biens et personnes.

Par ailleurs, la presse locale rapporte que le Rwanda s’est dit prêt à évacuer des centaines de migrants africains bloqués en Libye vers le Rwanda, indiquant que des discussions avancées dans ce sens sont en cours entre les autorités rwandaises et libyennes.

La directrice générale pour l’Afrique au ministère rwandais des Affaires étrangères et de la Coopération a déclaré à la presse que « le Rwanda accueillera 500 réfugiés dans le cadre d’un engagement pris par le président rwandais Paul Kagame à la fin de 2017 », ajoutant que les dates et les modalités de l’évacuation des réfugiés seront fixées dans un avenir proche.

En Ethiopie, le groupe médiatique +FANA BC+ s'intéresse à la première autorisation accordée par la Banque nationale d'Ethiopie (NBE) à une société de financement à capitaux étrangers.

La société de financement américaine a été officiellement lancé jeudi en présence notamment du gouverneur de la NBE, Yinager Dessie et du ministre éthiopien des Finances, Ahmed Shide, relève le média éthiopien.

Sur un autre registre, +FANA BC+ revient sur l’interdiction de la circulation des motos dans la capitale Addis-Abeba, décision entrée en vigueur le 7 juillet dernier pour lutter contre les vols, en évoquant une éventuelle levée de cette interdiction. 

L'office des transports d'Addis-Abeba examine un règlement visant à reprendre l'utilisation des motos dans la capitale sous la condition de l'obtention d’un permis, précise le média éthiopien, notant que le projet du nouveau règlement interdit la circulation dans la capitale de motos portant des plaques d'immatriculation des Etats régionaux d’Oromia et d’Amhara.